Même code d’anomalie, source différente

Même code d'anomalie, source différente
Même code d'anomalie, source différente (Photos : Steve Oborne)

Ce n’est pas parce qu’on trouve une fois la source d’un code d’anomalie que ce dernier ne reviendra pas nous hanter sous une nouvelle forme.

Pour ce dernier article de la cuvée 2018, j’ai décidé de faire un retour sur un article précédent, celui du mois de février de cette année. Comprendre pourquoi l’ordinateur enregistre un code d’anomalie peut souvent nous aider à suivre la charte de diagnostic, ou même à trouver la solution avant même de nous y rendre.

En février, je travaillais sur une Elantra avec les codes d’anomalie P0011 (Camshaft Position-Timing Over Advanced or System Performance) et P0016 (Crankshaft Position-Camshaft Position Correlation). La source de ces anomalies était une courroie de distribution mal installée. Si on se concentre sur le P0011, d’autres causes auraient pu provoquer cette anomalie ; ce fut le cas pour moi avec un autre modèle.

Passons maintenant au véhicule en question : une Hyundai Accent 2011. Le client arrive au garage avec le témoin check engine allumé. Pas de symptôme apparent, seulement le témoin allumé. Le client explique que son garagiste a déjà changé deux pièces, le capteur de l’arbre à cames et la courroie de distribution, mais sans succès.

Le retour du code

Après une petite vérification, on constate la présence du code P0011. Tiens donc ! Avant de me lancer dans mes recherches, je décide de questionner le propriétaire encore un peu pour savoir si le témoin était allumé avant le remplacement de la courroie de distribution. Oui, car elle à été remplacée dans l’espoir de corriger cette anomalie.

Je décide alors d’aller voir les données, car j’ai une petite idée de ce qui se passe.

En vérifiant avec le scanneur, je constate que la position mesurée (camshaft actual position) et la position demandée (camshaft position – Target) de l’arbre à cames ne sont pas pareilles (Photo 1).

Valve de contrôle de l’huile

Je décide de sortir mon oscilloscope pour voir si la valve de contrôle de l’huile (OCV) reçoit le signal du PCM. Effectivement, l’ordinateur tente d’activer l’OCV, mais il ne fait pas son travail. Un boulon plus tard, on peut clairement voir qu’il est pris dans la rouille et qu’il est la cause du problème (Photo 2).

Aurait-il pu y avoir d’autres causes à cette anomalie ? Certainement, et qui sait, peut-être aurons-nous alors droit à un autre article pour redécouvrir ce fameux code !

Paratagez-le !