Le Garagiste mars 2019

Le Garagiste mars 2019
Le Garagiste mars 2019

L’édition de mars 2019 du magazine Le Garagiste est maintenant disponible en ligne. Vous pouvez la consulter ici, mais d’abord, quelques mots du rédacteur en chef du magazine, Michel Beaunoyer.

Un nuage de fumée

La légalisation du cannabis n’aura certainement pas eu l’effet de tsunami vert qu’appréhendaient certains gestionnaires.

Je ne ferais peut-être pas le parallèle avec l’arrivée du fameux bogue de l’an 2000, mais la crainte d’une situation hors de contrôle était réelle. Finalement, après la célébration du Nouvel An au soir du 31 décembre 1999, qui ne s’est pas empressé d’aller jeter un coup d’oeil sur son ordinateur pour s’assurer que son jeu de démineur était encore opérationnel ?

Plus de peur que de mal avec le cannabis aussi. À ma connaissance, les employés ne sont pas arrivés les yeux rougis et l’esprit embrouillé le matin du 18 octobre. Et les collisions ne se sont pas multipliées les jours suivants.

Des règles claires

Cette légalisation du cannabis interpelle quand même les gestionnaires d’ateliers et de magasins à s’assurer de la mise en place et du respect de certaines règles dans leur entreprise. On ne parle pas ici de virer le monde à l’envers et de créer une réaction plus intense que la menace appréhendée.

En réalité, les consommateurs de cannabis fumaient bien avant la légalisation. La question est plutôt de veiller à régler les comportements problématiques. En passant, cela n’est en rien différent de la gestion d’un ou d’une employée qui aurait un problème de consommation d’alcool.

Plusieurs organismes peuvent aider les gestionnaires à mettre à jour leur guide de l’employé ou à établir une bonne communication avec les employés qui pourraient d’une façon ou d’une autre laisser apparaître un problème de consommation.

Pas de drame

Le seul conseil que je peux leur offrir est de dédramatiser la situation, mais aussi de la régler rapidement. Selon moi, il faut éviter qu’elle perdure afin de ne pas créer de malaise avec les autres membres de l’équipe.

Une discussion franche et ouverte avec les employés avant de débuter la journée semble une bonne approche et videra la question tout en permettant de passer un message clair.

Lire Le Garagiste de mars 2019

Paratagez-le !