Une question de sécurité

Une question de sécurité
Ce tableau illustre bien la panoplie de systèmes qui se complètent pour l’aide à la conduite. (Photo : ALLDATA / Texas Instruments)

Jetons un coup d’oeil sur les systèmes d’aide à la conduite et sur les connaissances nécessaires à leur entretien ou à leur remplacement.

Les ADAS (Advanced Driver Assistance Systems) sont conçus pour améliorer la sécurité des automobilistes par l’application de plusieurs technologies développées au cours des quinze dernières années. Des millions de véhicules possèdent déjà cette technologie. On peut prévoir que certaines applications deviendront obligatoires avec le temps.

À moins que vous ne répariez que des voitures anciennes, vous allez voir des voitures dotées de ces systèmes arriver dans vos ateliers.

Notions générales

Il serait impossible de parler de l’entretien de tous ces systèmes spécifiques dans cette chronique, mais nous pouvons aborder certaines notions générales. Face à ces systèmes, il faut développer une approche globale. Tout, dans une voiture, a un impact sur les ADAS. Le remplacement de pneus, de pièces de la suspension, du pare-brise ou encore des réparations sur le moteur ou le système de direction peuvent exiger une calibration des ADAS.

Lorsque cette opération est nécessaire, il faut impérativement suivre la procédure du constructeur. La calibration devra alors se faire de façon statique dans l’atelier, ou de façon dynamique sur la route, selon certains paramètres.

Pour la calibration en atelier, il faut prévoir un espace qui répondra aux exigences du constructeur. Il faudra aussi des outils spécifiques, notamment des cibles, des logiciels et des outils de mesure. Chose certaine, il faut compléter la démarche de façon rigoureuse. Et ce n’est pas parce que rien ne s’allume dans le tableau de bord que la calibration a été bien faite. La sécurité de vos clients en dépend.

Préparez-vous

Il n’y a plus de réparations simples. Soyez prêt pour le prochain virage technologique. Formez-vous et formez votre équipe. Assimilez les procédures avant de toucher à la voiture pour comprendre les étapes et évaluer le temps nécessaire aux sous-traitants, le cas échéant, pour faire leur partie. Cela vous guidera aussi quant aux outils nécessaires pour effectuer le travail.

Je vous recommande aussi de prendre contact avec vos fournisseurs rapidement après avoir déterminé si des pièces d’origine sont nécessaires. Partagez le processus de réparation avec le client et l’assureur. Cela va permettre à toute la chaîne de comprendre le travail à faire, de se familiariser avec ces nouvelles technologies. Votre crédibilité technique s’en trouvera solidifiée.

Face à ce nouveau défi, analysez les équipements dont vous aurez besoin pour accomplir le travail dans les règles de l’art. Je crois que votre capacité à adopter ces technologies va garantir la sécurité de vos clients et la longévité de votre entreprise.

Paratagez-le !