Réparation du système d’amortisseur actif

Réparation du système d’amortisseur actif
Lecture des capteurs avant (Photo : Steve Oborne)

Comprendre un nouveau système aide à effectuer un diagnostic précis.

Allons tout de suite au fait : une Acura MDX 2009 avec 218 000 km au compteur. La plainte du client : plusieurs témoins allumés dans le tableau de bord. Le véhicule a également été survolté à quelques reprises au cours des dernières semaines.

Une analyse précise

Je commence ma première vérification par une lecture des codes d’anomalie enregistrés. En voici la liste partielle :

  • P0562 Système de charge basse tension
  • 61-1 Panne de tension de la batterie
  • B1177 Tension de batterie anormale
  • 2-8 Circuit de signal du capteur de course de suspension avant droite, basse tension.

Un point en commun ressort parmi tous ces problèmes : un voltage bas. Avec les survoltages, je conclus qu’il pourrait y avoir un lien et qu’une vérification du système de charge devrait être la prochaine étape. Après un contrôle, je déduis que l’alternateur ne charge que 12 V à plein régime et qu’au ralenti, on tombe à près de 10.5 V.

Ce niveau de charge pourrait être la cause de tous les codes d’anomalies. Alternateur changé, voltage au ralenti normal, code d’anomalie effacé, je me prépare à essayer le véhicule quand un témoin se rallume, celui du système d’amortisseur actif (ADS : Active Damper System). C’est le code 2-8, Circuit de signal du capteur de course de suspension avant droite, basse tension, qui revient.

La charte de diagnostic

À ce stade, un peu de lecture s’impose pour comprendre le type de suspension et la fonction de ce capteur de course. Cette MDX est munie d’une suspension active qui donne le choix d’une portée sportive ou confortable. Le système est composé de quatre capteurs qui mesurent le déplacement de chaque table, trois capteurs d’accélération verticale, un témoin d’anomalie, un commutateur, un ordinateur et quatre amortisseurs avec du fluide électrorhéologique.

Pour changer le style de suspension, l’ordinateur envoie du courant dans les amortisseurs pour modifier la viscosité du fluide. Dans cette situation, le code 2-8 mentionne qu’il y a une anomalie au niveau du capteur avant droit. Ces capteurs sont des potentiomètres qui fonctionnent avec un voltage de 5 V. Avec cette information, on peut conclure que la charte de diagnostic va nous faire débrancher deux connecteurs, vérifier la continuité de chaque fil, confirmer qu’ils ne sont pas court-circuités ensemble ou à la masse, et inspecter l’alimentation et la masse du capteur.

Dernière vérification

Mais avant de me lancer dans cette longue vérification, je décide d’utiliser le scanner et d’analyser ce que le système lit sur ce capteur : 475 V. Lorsque je prends le bras du capteur et le mets au maximum, cela donne 625 V, ce qui n’est pas un gros changement comparé aux 3.175 V de changement sur l’autre roue. Avant de me lancer dans la charte, je fais deux derniers contrôles. Y a-t-il 5 V présents entre l’alimentation et la masse ? Oui. Et si je saute le 5 V au fil signal, l’ordinateur lit-il 5 V ? Oui. Parfait, je viens de vérifier le filage sans rien défaire, et j’ai pu confirmer que le capteur n’est pas bon.

Avec un alternateur neuf et un nouveau capteur sur la suspension, la MDX a pu reprendre la route… les témoins tous éteints.

Paratagez-le !