Pièce d’Auto Léon Grenier se revampe

Pièce Léon Grenier
Les 65 employés du magasin Auto Place Pièces d’Auto Léon Grenier étaient réunis le 21 mai pour inaugurer la nouvelle salle d’exposition. (Photos : Thomas Ethier)

L’équipe de Pièces d’Auto Léon Grenier inaugurait ce printemps la salle d’exposition, marquant du même coup la croissance de l’entreprise dans la région de Mont-Laurier.

Plus de 85 invités étaient réunis autour du comptoir d’accueil, dont les 65 employés du magasin — tous membres de la coopérative de travailleurs actionnaires de l’entreprise. Les représentants des principaux fournisseurs du magasin ainsi que les partenaires de Uni-Sélect, qui ont contribué aux rénovations, se sont joints aux festivités.

 

Pierre-Olivier Roy, Sylvain Piché et Sébastien Côté, associés du magasin Auto Place Pièces d’Auto Léon Grenier.

 

Démolie le 13 décembre dernier, 25 ans jour pour jour après l’ouverture du magasin en 1993, l’aire l’exposition a subi la grande épuration du designer Alain Desrosiers, de la firme Diffusion Créative, vouées à mettre de l’avant la grande variété de produits offerts aux grands publics de la région de Mont-Laurier.

Élargir la clientèle

Par ces importantes rénovations, l’entreprise élargit son ouverture à la clientèle des habitants du secteur, tant amateur de mécanique automobile que de travaux divers. « C’est un grand magasin général, explique Sylvain Piché, président. Notre force, c’est d’avoir sur place des commis compétents dans leur domaine, que ce soit pour la soudure, la peinture, l’huile, etc. ».

« Nous voulons être la destination, l’endroit auquel les gens pensent lorsqu’ils ont besoin de quoi que ce soit pour leurs travaux, comme des outils, des compresseurs, etc. En région éloignée, il faut qu’on ait tout », ajoute-t-il.

Une région diversifiée

Avec 62 000 numéros de pièces, disposés sur plus de 300 palettes en entrepôt, Pièce d’auto Léon Grenier dessert environ 50 ateliers — dont 25 banniérés de Uni-Sélect — situés entre Saint-Faustin et Gracefield, pour s’étendre vers l’Abitibi.

Le magasin dessert également l’industrie de la foresterie de la région par la vente, l’exportation et la réparation de machinerie.

 

En plus de la vente de pièces aux ateliers de mécanique, le magasin diversifie également son offre avec d’importantes activités de vente, d’importation et d’entretiens d’équipement forestier.

Comme l’explique Pierre Olivier Roy, copropriétaire, une telle diversification s’impose dans la région. « Nos clients garagistes sont extrêmement polyvalents, souligne-t-il. Ils doivent toucher à tout et réparer tous les modèles, américains comme asiatiques, et même des équipements de foresterie. Nous devons être en mesure de leur fournir ce dont ils ont besoin. »

Voici un aperçu de cette inauguration du 21 mai :


Paratagez-le !