L’habit fait bien le moine

L’habit fait bien le moine
Vu l’image de professionnalisme qui s’en dégage, Isabelle Blais ne saurait voir son équipe autrement. (Photo : Pièces d’Auto East Angus)

En milieu de travail, personne n’est indifférent à un habillement toujours propre et de bon ton ; mieux encore, il incite les clients à adopter l’entreprise ou lui rester fidèle.

Accompagné de deux de ses techniciens, Nicholas Desjardins et Migael Lefebvre, Pierre-Marc Vigneault soutient que fournir les uniformes vaut cent fois le coût de leur location et leur entretien. (Photo : Guy O’Bomsawin)

Ce réflexe est partout le même. Que l’on soit en présence d’un commis, d’un livreur, d’un garagiste, d’un technicien, d’un conseiller technique ou d’un préposé, l’uniforme soigné suscite respect et confiance.

Présidente de Pièces Autos Angus, Isabelle Blais croit mordicus aux avantages du port de l’uniforme : une politique qui a cours à son magasin depuis plus de 20 ans.

De prime abord, elle est absolument convaincue que l’uniforme donne une image beaucoup plus professionnelle de l’entreprise et de ses employés, et renforce le sentiment d’appartenance.

Cette règle est d’ailleurs d’une importance majeure puisqu’elle élimine les situations où il faudrait intervenir en raison de tenues non adaptées ou prêtant flanc aux commentaires négatifs.

Simple et identitaire

Les employés apprécient tout autant qu’il en soit ainsi, étant donné qu’ils n’ont jamais à se demander quoi porter ni à débourser pour des vêtements de travail, même s’il faut les remplacer pour bris.

De plus, on les consulte pour le choix de la couleur et ils sont libres d’opter pour des polos, des chemises, des t-shirts, des chandails ou autres vêtements identifiés par le logo de l’entreprise.

En ce qui a trait aux vêtements dont le port n’est pas obligatoire, tels manteaux et casquettes, un montant annuel et accumulable est attribué à chacun.

Que les employés soient nouveaux ou non, les clients aiment reconnaître les livreurs par leur uniforme, et il en va de même en magasin, où il est facile de repérer le personnel.

En mécanique

Dans les ateliers, les avantages de l’uniforme sont les mêmes, mais l’importance de le rendre obligatoire y est nettement plus grande en raison de la nature des tâches des techniciens et des préposés.

Nul doute que la clientèle de jadis ne se formalisait pas à la vue de taches d’huile, de graisse, de suie ou d’autres saletés, mais ce qui semblait normal n’est plus acceptable.

Il y a d’ailleurs des années qu’il est possible en entretien mécanique d’effectuer les travaux sans se salir et de rester propre. Aujourd’hui, salir des véhicules est une bonne façon de faire fuir les clients.

Il en va de même pour les uniformes du personnel qui accueille la clientèle ; ces vêtements diffèrent de ceux des travaux d’atelier, mais leur tissu correspond également aux recommandations du fournisseur.

La raison de ce choix est de présenter une image professionnelle qui renforce le sentiment d’appartenance à l’entreprise et attire du coup les bons candidats.

Paratagez-le !