Formation en véhicules électriques : Québec octroie 1,9 M$

Formation véhicules électriques
Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet (Photo : CPA Montréal)

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, annonçait ce jeudi un investissement de 1,9 million $ du gouvernement du Québec pour la formation des mécaniciens dans la réparation et l’entretien de véhicules électriques.

L’annonce a été faite lors d’un point de presse qui se tenait au Centre de formation Compétences 2000 de Laval.

Ce financement permettra de former de 16 super formateurs, puis 232 mécaniciens à travers la province d’ici 2022. Les candidats sélectionnés auront somme toute accès à plus de 874 heures de formation, offertes en alternance travail-étude.

Le projet estimé à 3 669 883 $ sera ainsi financé à 54 % par le gouvernement du Québec. Le reste du financement sera assumé par les six comités paritaires de l’automobile (782 364 $), par les partenaires de l’éducation (35 872 $), et par les employeurs du secteur de l’automobile (889 691 $).

Pour réussir le virage électrique

« Ce projet est primordial pour permettre à l’industrie automobile de réussir le virage électrique qui représente une évolution technologique majeure », a affirmé Jean Boulet.

Comme le soulignait le ministre, sur les quelque 35 000 travailleurs de l’industrie des services automobiles, environ 75 % n’ont pas suivi de formation de base au DEP. Dans ce contexte, la philosophie d’alternance travail-étude du projet s’imposerait alors aux yeux du gouvernement pour relever les défis actuels.

Dirigé par comités paritaires

Ce projet de formation piloté par le CPA Montréal sera supervisé par les six comités paritaires de la province.

« C’est la première fois que les six comités paritaires de l’industrie automobile s’allient ainsi avec les partenaires du réseau de l’éducation et de l’industrie pour le développent d’un tel projet provincial, auquel a adhéré l’ensemble de nos partenaires », soulignait Suzanne Proulx, directrice générale du CPA Montréal

« Pour nous, c’est le coup d’envoi de la création d’une filière d’expertise en entretiens et réparation des véhicules électriques au Québec. On veut que l’industrie soit prête à accueillir l’arrivée massive des véhicules électriques », ajoute-t-elle.

Comme l’a rappelé Jean Boulet, le premier ministre François Legault a comme objectif de compter 100 000 véhicules hybrides et électriques rechargeables au Québec d’ici 2022.

« Il y a environ 45 000 véhicules entièrement électriques ou hybrides rechargeables sur les routes actuellement, a-t-il souligné. C’est signe que la population est prête à s’engager pour l’environnement. »

 

Paratagez-le !