Encore de belles années devant nous

Encore de belles années devant nous
Comme vous le savez déjà, l'avenir dans l'automobile est de plus en plus difficile à prévoir. À quoi doit-on s'attendre dans les 20 prochaines années ? (Photo : Tesla)

Comme vous le savez déjà, l’avenir dans l’automobile est de plus en plus difficile à prévoir. À quoi doit-on s’attendre dans les 20 prochaines années ?

Aurons-nous encore besoin de manipuler des outils manuels ? Exécuter les entretiens périodiques requis ? Voire même, remplacer un liquide, s’il en existe encore ?  De 90 % à 95 % du parc automobile mondial sera électrifié en 2040, et les motorisations hybrides compteront pour 10 à 15% de cette part. Le reste (de 5 à 10 %) sera constitué de véhicules à moteur thermique, à essence ou diésel.

Est-ce que l’avenir des mécaniciens d’aujourd’hui est à risque ? Moi-même, je me le demande. Les véhicules dans 20 ans ne seront certainement pas tous munis d’une conduite automatique à 100 %. Par contre, si à l’heure actuelle 1 % des véhicules sont dotés d’un système de conduite autonome sur les routes, ce pourcentage passera à 14 % en 2040 (photo 1).

Un bond en avant

La technologie pourrait bondir à partir des systèmes actuels, limités et maladroits pour le moment, vers des systèmes entièrement autonomes, et ce très rapidement. Je prévois que plusieurs grandes marques risquent de disparaître d’ici 2040 ; celles qui ne pourront pas suivre la course à l’électrification ou tout simplement qui se feront acheter par d’autres constructeurs qui visent une plus grande part du marché.

Comme vous le voyer déjà, les clients d’aujourd’hui on le choix de louer, d’acheter ou tout simplement de faire affaire avec des compagnies de partage de véhicule à la demande (photo 2). Dans 20 ans il y aura une nouvelle génération d’acheteurs n’ayant pas connu l’époque de l’achat ou de la location comme seules options d’acquisition d’un véhicule. Rassurez-vous par contre, tous ces chiffres ne sont que des estimations. Puisqu’on peut voir encore des Geo Metro ou même des Tercel sillonner nos routes, il ne fait aucun doute que les gens veulent et voudront garder leur voiture le plus longtemps possible et, de ce fait, les entretenir jusqu’à leur fin de vie utile.

L’économie de l’entretien

L’occasion est bonne de rappeler à votre client que de garder sa voiture coûte beaucoup moins cher que la location ou l’achat d’un nouveau véhicule. En moyenne une voiture coûte entre 1000 $ à 1500 $ par année d’entretien ou réparation, ce qui représente une fraction de la somme nécessaire au financement d’une nouvelle acquisition.

Évidemment, cela vous oblige à vous garder constamment à jour dans votre formation et d’avoir l’équipement requis aux fins de diagnostic des véhicules des prochaines années.

 

 

 

Paratagez-le !