Garage Lamontagne Auto Électrique : troisième note parfaite

Martin Giguère et Manon Vermette, propriétaires du Garage Lamontagne Auto Électrique, ainsi que leur fils Anthony, frais émoulu de Wilbrod-Bherer. (Photos: Jean Rodier)

Martin Giguère et Manon Vermette, propriétaires du Garage Lamontagne Auto Électrique, ainsi que leur fils Anthony, frais émoulu de Wilbrod-Bherer. (Photos: Jean Rodier)

Ce printemps, les clients de cet atelier de Limoilou ont de nouveau confirmé qu’ils sont parfaitement satisfaits du service fourni par Martin Giguère et Manon Vermette.

De la cuvée 2014 des champions dans la catégorie Garages recommandés par CAA-Québec, le Garage Lamontagne Auto Électrique a obtenu une note de 100 % pour une troisième fois en autant de sondages.

Cet atelier, cédé par Gilles Lamontagne à Martin et Manon en 2004, a conservé depuis 1972 tout le cachet que son fondateur lui avait donné, de même que les valeurs sur lesquelles il avait établi sa réputation.

Situé dans le Vieux-Limoilou, dans le triangle formé par le chemin de La Canardière, la 4e avenue et la 8e rue, l’atelier porte un nom qui évoque une longue tradition de services essentiellement liés aux systèmes électriques.

Formé à ce domaine par Gilles, Martin est un champion de la carburation et de l’injection, comme des alternateurs, des démarreurs, de la climatisation, de l’entretien de base et de la relation avec les clients.

Respect et honnêteté

Il n’est pas évident de décrocher ce championnat québécois toutes catégories, puisqu’il suffit de peu pour rater la cible. Comment Manon et lui ont-ils réussi à faire sonner la cloche pour une troisième fois ?

« Si j’ai été initié à la mécanique par mon père, alors propriétaire des autobus Île d’Orléans, et ai reçu de Jean-Guy Briand, mon premier employeur, une solide formation de base, c’est Gilles qui a été mon maître dans sa spécialité et en matière de relations avec la clientèle.

« J’applique à la lettre ce qu’il a toujours prôné, soit une honnêteté irréprochable et un respect total, dont le fait d’honorer systématiquement l’heure des rendez-vous et de la livraison des véhicules. J’explique aussi à chaque client pourquoi j’ai remplacé une pièce et la lui montre.

« Tous savent aussi qu’ils ne partent jamais d’ici sans que j’aie tout vérifié et corrigé ni sans que j’aie attiré leur attention sur la nécessité de régler, à court ou moyen terme, toute anomalie signalée par le témoin du tableau de bord, ou suggéré une solution.

« À ces règles de base, s’ajoute le fait que je m’en tiens rigoureusement à ce que je suis en mesure d’offrir. Par conséquent, si je n’ai ni la compétence, ni l’équipement nécessaire pour régler un problème, je réfère le client à un collègue. »

Le démonte-pneu est l’une des plus récentes acquisitions de Martin et Manon.

Le démonte-pneu est l’une des plus récentes acquisitions
de Martin et Manon.

À chacun son créneau

« Par exemple, ceux qui ont un véhicule européen savent que je leur recommanderai en certains cas d’aller au Centre de l’auto Concept3, près d’ici, dont l’équipe est spécialisée dans les marques européennes.

« Il est possible qu’on soit un peu étonné par ma façon de servir nos clients, mais il est logique de proposer quand il le faut de recourir à un collègue dont le créneau correspond exactement au besoin.

« On ne perd pas de clients pour autant. Ceux qui s’en remettent à d’autres selon ma recommandation, et qui sont par le fait même fort satisfaits du résultat, m’en remercient. »

Vers un quatrième sommet ?

Secondé depuis janvier par leur fils Anthony, qui a obtenu en décembre son DEP en mécanique automobile, Martin a enrichi son équipement en acquérant récemment un démonte-pneu et un pont élévateur additionnels.

Manon, qui a charge de l’accueil, de la facturation et de la tenue de livres, est également étroitement associée à la triple performance de cet atelier membre de CAA-Québec depuis 1978, et qui pourrait fort bien obtenir encore 100 % lors du sondage de 2016.

Paratagez-le !