Parcours d’une femme de tête : rencontre avec Christine Rouleau

Christine Rouleau

« Les valeurs de Pneus Yokohama Canada sont les mêmes qui m’ont été inculquées par ma famille, ce qui explique pourquoi je me suis toujours sentie chez moi quand je suis au travail. »
Christine Rouleau, gestionnaire du Développement des affaires chez Pneus Yokohama Canada
Crédit photo : Christine Rouleau

Être reconnue en tant que leader dans le domaine où on travaille représente un défi de taille pour n’importe quelle personne. Il peut d’ailleurs être plus difficile d’atteindre cet objectif lorsqu’on est une femme qui oeuvre dans un domaine surtout occupé par des hommes, tel que l’industrie du pneu.

Malgré ces défis additionnels, cer­taines de ses entrepreneures réussissent tout de même à s’éta­blir comme chef de file. C’est le cas de Christine Rouleau, gestionnaire du dé­veloppement des affaires chez Pneus Yokohama Canada.

Un pur hasard

Voilà maintenant un peu plus d’une quin­zaine d’années que Mme Rouleau tra­vaille dans l’univers du pneu. « J’ai tout d’abord commencé ma carrière par pur hasard chez Michelin. Après avoir essayé quelques postes différents au service à la clientèle, j’ai abouti au service des ventes de l’entreprise. J’ai alors tout de suite compris que c’était dans cette direction que je voulais orienter mon avenir. »

Un coup de foudre

Après six années passées chez le ma­nufacturier français, Christine Rouleau fait le saut en tant que gestionnaire de compte chez Pneus Yokohama Canada. « Ç’a été un coup de foudre pour moi. Je me suis reconnue dans cette com­pagnie, tant pour ses valeurs que pour sa vision entrepreneuriale. J’aimais aussi beaucoup le fait que l’entreprise était canadienne et qu’elle était en pleine expansion. »

La femme d’affaires a rapidement gravi les échelons chez son nouvel employeur. Elle devient chef d’équipe pour la pro­vince du Québec et pour les maritimes après trois ans au sein de l’entreprise, puis elle obtient le poste qu’elle occupe actuellement trois années plus tard. « Autant j’aime la vente, autant j’aime être chef d’équipe et superviser les employés. Je crois que c’est dans ma nature d’aider les autres et de les enca­drer. Mes collègues m’appellent d’ailleurs affectueusement Mom. Ça représente bien l’esprit et l’atmosphère dans lequel nous travaillons tous ensemble ».

Une deuxième famille

Tout comme une mère de famille, Christine Rouleau se réjouit continuel­lement de la réussite de ses protégés. « C’est une grande source de motiva­tion pour moi, et c’est aussi comme ça pour l’ensemble des dirigeants de la compagnie. La vision de Yokohama n’est pas seulement axée sur le travail, la performance ou le rendement de ses travailleurs. Il y a beaucoup de place faite à l’épanouissement professionnel et personnel de chacun des employés. »

Mme Rouleau ajoute qu’elle a d’ailleurs toujours pu compter sur le soutien de ses patrons. « Je n’ai jamais ressenti de discri­mination de leur part parce que j’étais une femme qui voulait faire sa place dans un milieu d’hommes. Au contraire même. Ils m’ont encouragée et ils sont devenus pour moi une deuxième famille. »

Loin de s’essouffler

À l’aube de sa dixième année au sein de Pneus Yokohama Canada, la pas­sion de Christine Rouleau pour son tra­vail est encore loin de s’essouffler. Elle indique que sa principale source de motivation demeure aujourd’hui la vi­sion avant-gardiste de l’entreprise, elle qui vise d’amener Yokohama Canada vers de nouveaux sommets dans les prochains mois.

Paratagez-le !