Théo Gosselin Pneus et Mécanique : Là où l’expertise vaut de l’or

Théo Gosselin Pneus et Mécanique : Là où l'expertise vaut de l'or
Éric Lafrance, propriétaire, Théo Gosselin Pneus et Mécanique (Photos : Jean-Marie Savard)

Le plus grand centre de pneus de Laval est une icône pour des dizaines de milliers d’automobilistes empruntant la 15 et la 440.

On nous a toujours dit que l’image a un effet boeuf. C’est ce dont témoignent ceux qui ont un atelier neuf ou qui ont investi dans une rénovation substantielle.

Du jour au lendemain, leur achalandage s’est accru et le profil de la clientèle s’est transformé de façon très positive par la venue d’automobilistes recherchant un atelier de haut niveau. L’importance de l’engouement est d’ailleurs si marquée que plusieurs propriétaires d’ateliers regrettent, après tout juste quelques mois, de ne pas avoir prévu plus d’espace.

Économie de temps

En période de grande pointe, Théo Gosselin n’échappe pas vraiment à ce phénomène malgré ses 28 000 pieds carrés, sa cinquantaine d’employés, ses 12 portes et ses 15 baies.

Par contre, si la pression est fort grande, il y a à son crédit son exceptionnelle qualité d’accueil, qui fait jusqu’à oublier le temps d’attente par la spaciosité et la touche magique donnée à ses installations. Elles collent à merveille aux professionnels comme aux accros de la mobilité, puisqu’ils y trouvent l’environnement parfait pour s’y installer et ne pas perdre une minute de travail.

Il est même fréquent d’y voir des clients qui préfèrent terminer une séquence d’envois de courriels, un document ou une communication, plutôt que de se hâter de prendre livraison de leur véhicule.

La touche du millénaire

C’est ce type d’accueil qu’avait imaginé avec perspicacité Éric Lafrance, propriétaire de ce complexe qui a tout des entreprises de pointe, sinon davantage. En rétrovision, il suffit de fermer les yeux et de se voir il y a 30 ou 50 ans pour avoir l’impression qu’on s’est retrouvé dans le futur en claquant simplement des doigts.

Le changement d’univers est d’ailleurs tel que le client se surprend même à choisir des pneus, sinon de plus grandes jantes en alliage, en fonction de leur style et du sentiment de sécurité qu’ils inspirent.

Le centre Théo Gosselin Pneus et Mécanique est l’un des fleurons du pneu.

Reconnu par les clients 

Il a donc réussi à rendre aussi agréable que surprenante cette incontournable nécessité de bien chausser et d’entretenir un véhicule qui, souvent, vaut une fortune.

Les clients les plus avertis reconnaissent aussi, par expérience et fidélité, que l’image de grand professionnalisme qu’il projette correspond à un service de même stature.

Qu’il l’ait dit ou non à chacun, ceux-ci sont conscients que ce centre a une excellente expertise, vu la complexité comme la fragilité de l’équipement dont leurs véhicules sont dotés.

Sachant que rien ne les heurte comme une non-réinitialisation des capteurs de pression des pneus, ou leur bris, sinon celui d’une jante de fort prix, Éric tient pour priorité absolue de tenir le personnel parfaitement formé.

« La formation fait partie de l’horaire quotidien. » – Éric Lafrance, propriétaire, Théo Gosselin Pneus et Mécanique

Cet atlier est géré de la même façon que le sont les concessionnaires.

Réflexion et exécution parfaite

Ayant fait lui-même toutes ses classes en matière de service de pneus et de mécanique, de même que de gestion d’entreprise et de relations avec la clientèle, il sait exactement que l’expertise vaut de l’or.

Inspirés d’une logique, d’un savoir et d’une expérience qu’il n’a plus à prouver, tous, chez Théo Gosselin, sont imprégnés d’une culture fondée sur la réflexion et le souci d’une exécution parfaite.

Étant depuis l’adolescence de ceux qui tiennent à en savoir toujours plus, il applique au travail la règle de quatre. Du lundi au jeudi, ses 16 techniciens suivent à tour de rôle un cours en ligne durant tout l’avant-midi.

En plus de cette pratique, qui est obligatoirement suspendue en période de surachalandage, Éric tient à ce qu’ils s’inscrivent à des cours pratiques de mise à jour et de perfectionnement.

La zone d’attente est configurée de façon à ce que la clientèle n’interrompe pas ses activités en ligne.

Deux indices d’excellence

Être au courant de tout est la toute première façon de rester en tête, soutient-il. Bien malin serait le client qui arriverait à les surprendre par une question inattendue touchant au métier.

Ce qui boucle la boucle à cet atelier très haut de gamme, c’est le fait qu’on y arbore de surcroît le sigle de la Clé Verte Or, le sceau de l’excellence environnementale.

Paratagez-le !