Gardez vos roues bien fixées !

RISCQuelques trucs pour garder vos roues bien en place

Le secret pour éviter des problèmes avec les roues d’une voiture réside dans la force de serrage. C’est pourquoi la Tire Industry Association (TIA) propose l’acronyme RIST (qu’on peut traduire par RISC en français), qui aide à se rappeler les étapes garantissant les meilleurs résultats.

Retirer la saleté

Le « R » signifie retirer tout débris, rouille, amas de crasse ou de cambouis des surfaces en contact (celle du disque ou du tambour et celle de l’intérieur de la jante), idéalement au moyen d’une brosse métallique. On peut avoir recours à du nettoyeur à freins pour enlever la graisse, l’huile ou les produits antigrippage. Il faut cependant faire attention de NE JAMAIS VAPORISER DE NETTOYEUR À FREINS SUR UNE JANTE EN ALUMINIUM OU EN ALLIAGE !

Les faces du moyeu et de la jante sont sans aucun doute les surfaces de contact les plus critiques sur un véhicule. Côté jante, on doit porter une attention spéciale au trou du moyeu (celui du centre) dont le pourtour vient reposer sur la bague du moyeu. Il est important de nettoyer TOUTE la face interne de la jante pour éviter que des débris ou de la saleté tombe entre les surfaces en contact.

Toute saleté qui reste coincée entre les deux surfaces aura pour effet d’altérer la force de serrage après quelques kilomètres sur la route. Le pourtour des écrous de roue doit aussi être bien nettoyé pour assurer un bon serrage.

La face du disque ou du tambour sur laquelle vient s’appuyer la jante doit elle aussi être bien brossée. Une petite brosse métallique reste le meilleur outil pour chasser tous les contaminants des surfaces en contact. Enfin, on doit s’assurer de nettoyer toute trace de lubrifiant sur le disque ou le tambour de frein.

Inspecter

Le « I » de RISC signifie inspecter. Les surfaces de contact doivent être inspectées pour détecter toute fissure ou dommage entre les trous des boulons et entre le trou de moyeu et les trous de boulons. Il faut s’assurer que les trous de boulons du côté externe de la jante ne présentent aucun dommage ou usure excessive. Toute jante endommagée doit être remplacée sans délai.

La surface externe du disque ou du tambour et la bague du moyeu où vient reposer le centre de la jante doivent être inspectées, de même que les boulons de roue et les écrous. Il faut remplacer tout boulon ou écrou dont les filets sont endommagés.

Serrer

Le « S » signifie serrer les écrous en croisé, pas trop, juste assez pour qu’il n’y ait plus de jeu. On doit d’abord positionner la jante sur le moyeu, puis commencer à visser à la main les écrous en s’assurant que les filets soient bien engagés. Certains techniciens positionnent la jante à la main et vissent les écrous à la main ou à l’aide d’une clé à chocs réglée au couple le plus faible.

Si on utilise une clé à chocs, on doit arrêter le serrage dès qu’on sent une résistance. Il ne faut JAMAIS serrer à fond un écrou si les autres écrous ne sont pas déjà serrés au moins aux deux tiers du couple recommandé.

Il faut aussi s’assurer que le pourtour du trou central de la jante est bien calé sur la bague du moyeu avant de commencer à serrer les écrous en croisé à un couple d’environ 50 livres-pieds.

Couple recommandé

Enfin, le « C » signifie atteindre le couple recommandé. Il est préférable de ramener le véhicule au sol afin que les roues ne tournent pas au moment du serrage final. Des coins ou des cales devraient être placés sous les roues pour bien les immobiliser.

Sur les voitures berlines et compactes, le couple de serrage nécessaire est moins élevé que sur les plus gros véhicules ; il se situe entre 80 et 100 livres-pieds. Sur les VUS et les camionnettes, le couple dépasse les 100 livres-pieds et peut atteindre 165 livres-pieds. Quand la plage de couple recommandé est relativement large, il est sage de choisir le couple médian.

Sur la plupart des clés dynamométriques manuelles, on détermine le couple en faisant pivoter la poignée de l’outil. On peut aussi régler le couple de serrage sur certains outils pneumatiques. Il est important, par ailleurs, d’utiliser les bonnes douilles et de ne JAMAIS UTILISER PLUS D’UNE RALLONGE entre la clé et la douille. Au moment du serrage final, il faut veiller à maintenir un angle aussi près que possible des 90 degrés entre la douille et la surface de la jante.

Avec une clé manuelle, il faut appliquer une pression sur le manche de la clé jusqu’à ce que le déclic indique que le couple a été atteint, puis relâcher la pression. Il est important de s’assurer de ne pas dépasser le couple recommandé.

Les outils dynamométriques pneumatiques ne réagissent pas de la même façon une fois le couple atteint. Le voyant vert indique un bon serrage initial, et un voyant rouge indique un problème. Les voyants avertissent aussi que le couple recommandé a été atteint.

Une fois le premier écrou correctement serré, il est temps d’appliquer le même couple aux autres écrous en suivant la méthode en croisé afin de s’assurer que les forces sont également réparties entre les écrous.

Rappelez-vous qu’il est impératif de cesser d’appliquer une pression sur l’outil dès qu’on entend le déclic, afin d’éviter de trop serrer. Si on constate qu’un écrou de roue semble bouger excessivement pendant le serrage, il vaut mieux revérifier l’installation et inspecter l’écrou et le boulon (goujon). Il faut ensuite informer le client qu’il doit faire revérifier le couple de serrage après quelques dizaines de kilomètres. Rappelez-vous : vérifier, pas resserrer !

En respectant la méthode RISC, on diminue radicalement les « risques » de voir une roue se desserrer ou se détacher sur la route.

 

Paratagez-le !