Pose de pneu ergonomique : pour un automne productif et en santé

Pose de pneu ergonomique : pour un automne productif et en santé
D’abord conçue pour les camions lourds, la fourchette à pneu permet de poser les pneus d’une camionnette sans avoir à forcer du dos pour les ateliers qui ne sont pas dotés d’un pont élévateur. (Photo : Auto-Prévention)

Tant pour l’efficacité de vos opérations que pour la santé de vos techniciens, il est toujours judicieux de prévoir les détails de votre haute saison.

Nul besoin de se tuer à la tâche : avec les bons outils et les bonnes techniques, non seulement vos techniciens sortiront indemnes de la période d’achalandage, mais ils seront d’autant plus productifs qu’ils éviteront les manipulations inutiles. Si la chose peut paraitre évidente, chaque atelier a ses besoins spécifiques, et il est important de bien les cerner.

Savoir planifier

En tant que conseillère en hygiène industrielle à Auto-Prévention, Geneviève Taillefer observe le travail des techniciens directement sur leur lieu de travail, pour comprendre leurs besoins, leur réalité, et déterminer les meilleures pratiques à adopter pour assurer un travail efficace et sécuritaire.

« L’idée principale d’une bonne opération de changement de pneu, c’est de chercher à manipuler les pneus le moins possible, résume-t-elle . Pour cela, en plus de savoir employer les bonnes techniques et d’avoir les bons équipements, il faut également organiser le travail. Avant d’acheter vos prochains équipements, faites un bilan : comment se sont passées vos dernières saisons ? Pourriez-vous améliorer l’efficacité des opérations ? Pourriez-vous améliorer le rangement pour maximiser la fluidité de la circulation de vos techniciens dans l’atelier ? »

L’utilisation d’équipements, pour sa part, serait parfois négligée par des techniciens et gestionnaires qui cherchent à gagner du temps. « Le principal frein à l’utilisation d’un équipement dans les ateliers, c’est sa supposée lenteur, souligne Mme Taillefer. Or, s’il parait d’abord moins rapide que le corps humain, lorsqu’il est maitrisé, un bon outil offre une constance, évite l’épuisement et s’avère finalement plus productif. »

« En début de journée, le technicien travaille peut-être plus rapidement avec son corps qu’avec un équipement de lève roue, mais la fatigue s’installe avec le temps, explique-t-elle. On observe que les techniciens deviennent moins productifs au fil de journée. L’équipement, lui, est toujours aussi performant. En plus d’éviter des blessures ou une fatigue inutile à vos techniciens, il pourrait vous être très bénéfique du point de vue de la productivité. »

Avoir l’esprit pratique

Si plusieurs outils de manutention ergonomique sont bien connus des techniciens, d’autres, employés aux mêmes fins, ont été conçus pour de tout autres opérations. Comme a pu l’observer Mme Taillefer, en recherchant des gains de temps et d’énergie, certains techniciens créatifs et méthodiques parviennent à développer des techniques efficaces et ergonomiques avec les moyens qu’ils ont à leur disposition.

« Par exemple, le support à roue, fixé sur les patins du pont élévateur, a été conçu pour travailler sur les freins d’un véhicule : il permet d’éviter une manipulation répétée de la roue, mentionne-t-elle. Pourquoi ne pas l’utiliser également pour les changements de pneu ? Il fallait y penser : des techniciens ont eu cette idée pour s’éviter un épuisement inutile. Peu importe le poids de la roue, cet outil réduit considérablement l’effort. »

La fourchette à pneu, conçu pour le travail sur les camions lourds, a également été détournée de son cadre original. « J’ai observé des techniciens l’utiliser pour changer les pneus sur les camionnettes en atelier. Cet outil permet de travailler au sol et d’éviter de forcer avec le dos, lorsqu’on n’a pas accès à un pont élévateur. »

Tous les moyens sont bons pour éviter les stress inutiles au dos, au bras et aux épaules. Auto-Prévention propose un répertoire d’équipements ainsi que des informations utiles sur la manutention des pneus et une fiche de préparation à la haute saison. Pour les consulter, rendez-vous sur le site autoprevention.org.

Paratagez-le !