L’ère des grandes décisions

grandes décisions
Alexandre Thivierge, directeur régional pour le Québec chez Hunter, était en direct du studio de Rousseau Communication pour une entrevue de fond avec Michel Beaunoyer. (Photo : Thomas Ethier)

Quel est l’avenir des Centres de pneu du Québec, et comment s’y préparer ? Alexandre Thivierge, directeur régional pour le Québec chez Hunter, était au studio de Rousseau Communication le 25 septembre pour en discuter avec l’animateur et rédacteur en chef Michel Beaunoyer.

Cliquez ici pour visionner la rediffusion du webinaire « L’ère de l’efficacité ».

Comme tous les secteurs des services automobiles, les centres de pneu ont atteint un tournant ou s’imposent de grandes décisions. Plusieurs paramètres doivent être considérés pour choisir une bonne orientation. L’expert invité s’y est attardé en ses qualités de spécialiste des équipements et procédés en centres de pneus et mécanique.

« Les centres de pneu conventionnels vont devenir une niche très particulière, pour des clients avec besoin très précis », avance-t-il, soulignant du même coup que les établissements n’offrant que des services de pneu sont surtout appelés à disparaître.

« Il devient de plus en plus difficile de n’offrir qu’un service de pneus, surtout dans les grands centres urbains où les frais d’exploitation sont beaucoup plus élevés qu’ailleurs en régions », mentionne-t-il.

Accueillir la mécanique

Comme plusieurs l’ont d’ailleurs constaté, la solution consiste notamment à étendre son offre aux services de mécanique.  Une avenue qui, comme l’explique M. Thivierge, implique l’acquisition d’équipements qui permettront de démarquer son offre, dans ce créneau toujours plus perfectionné.

« Avec les systèmes d’assistance à la conduite, le parallélisme des roues prend aujourd’hui une tout autre importance : il assure le bon fonctionnement de ces systèmes automatisés et la sécurité des passagers du véhicule », souligne-t-il, mentionnant du même coup les solutions offertes notamment par Hunter en matière de diagnostic et calibrations de ces systèmes.

Comme le soulignait l’animateur, une réflexion stratégique s’impose quant aux investissements, un élément corroboré par l’expert qui, au-delà des produits qu’il représente, préconise une bonne analyse, par le propriétaire de l’atelier, du marché que serviront ces équipements.

« Sachez d’abord combien de temps vous désirez garder cette machine, a mentionné M. Thivierge. Peut-être servira-t-elle de futurs besoins en s’adaptant à l’évolution des pneus des prochaines années. »

 

Paratagez-le !