Continental rehausse ses procédés de rechapage

Continental rechapage
La compagnie affirme s’être équipée pour accroitre de 300 pour cent la production de bande de roulement prédurcie, fournie à son réseau de partenaires de rechapage. (Photo : Continental)

Continental accroît la production de son usine de fabrication de bandes de roulement prédurcies de Mount Vernon afin de répondre à une croissance de la demande en matière de rechapage.

La compagnie affirme s’être équipée pour accroître la production de 300 pour cent. Un second quart d’employés a d’ailleurs été embauché pour appuyer de volume supplémentaire.

« Continental a connu l’an dernier une croissance soutenue de la demande pour ses pneus rechapés en Amérique du Nord », affirme Tom Fanning, vice-président des vents et du marketing pour les Pneu de véhicules commerciaux.

« Nous nous attendons à ce que la croissance se poursuive, puisque la qualité du produit ContiTread devient mieux connue sur le marché, et que nous continuons à accueillir de nouveaux partenaires dans notre réseau de rechapage ContiLifeCycle. », ajoute-t-il.

La compagnie offre exclusivement son caoutchouc de bande de roulement à ses partenaires de rechapage.

Comme l’explique John Barnes, Chef de la division ContiLifeCycle Retreading pour les Amériques, la compagnie met de l’avant un nouveau mode de production entourant le rechapage, rendu possible par des technique de programmation dernier cri.

« Là ou d’autres usines, d’autres fabricants, pourraient devoir y aller d’un procédé manuel, nous avons été capables de créer un procédé automatique, fonctionnant grâce à notre expertise numérique. Ceci raccourcit considérablement le temps de transition, et nécessite également un ensemble de compétences spécifique de la part des opérateurs », indique-t-il.

Paratagez-le !