Les pneus UHP : feu vert pour les ultraperformants écolos

Pneus

Crédit photo : Stéphane Quesnel

Si les plus grands fabricants de pneus mondiaux ont été les premiers à penser à l’environnement en concevant leurs pneus, de plus en plus de fabricants moins en vue sont aujourd’hui déterminés à fabriquer des pneus écoresponsables.

Il y a plus d’une décennie, les construc­teurs automobiles ont commencé à demander aux fabricants de mettre l’épaule à la roue pour contribuer à rendre les Prius de ce monde encore moins éner­givores, la consommation de carburant étant devenue le premier critère d’achat de ces véhicules, conçus pour parcourir plus de distance par litre d’essence. Mais le rendement énergétique devient aussi une préoccupation pour les autres caté­gories de véhicules. On passe vraiment au vert ! On n’a qu’à visiter les sites Internet des fabricants de pneus pour voir com­bien d’entre eux s’efforcent de produire des pneus écoresponsables, et ce, même dans le segment des pneus UHP.

 

Bridgestone

Par exemple, chez Bridgestone, certains des plus récents UHP profitent de maté­riaux plus légers tout en ayant une durée de vie prolongée par rapport à leurs pré­décesseurs. On observe également une amélioration au chapitre de l’efficacité énergétique grâce à une plus faible résis­tance au roulement. En combinant ces fac­teurs, on obtient évidemment un impact positif sur l’environnement !

 

Continental

Chez Continental, on utilise actuelle­ment de nombreuses technologies vertes dans la fabrication des pneus UHP et on continue de développer de nouvelles technologies pour les futurs produits. La distribution dynamique de la température est une technologie utilisée dans celle des pneus ExtremeContact DW (UHP d’été) et Extreme-Contact DWS (UHP toutes-sai­sons) afin de réduire la résistance au rou­lement et de prolonger la vie du pneu tout en lui conférant une excellente adhérence.

Mais comment faire tout cela sans com­promis ? Il faut demander aux chimistes ou aux physiciens… Je vous le donne en mille, mais à vous de comprendre : dans le processus de fabrication, des liaisons intermoléculaires solides sont formées par diffusion de produits chimiques et par un durcissement optimisé. Les liaisons intermoléculaires fortes réduisent les distorsions dans la bande de roulement, ce qui diminue à la fois la résistance au roulement et l’usure.

Une autre méthode pour réduire la ré­sistance au roulement tout en mainte­nant une excellente adhérence consiste à se concentrer sur les éléments qui ne touchent pas directement la route, c’est-à-dire les flancs, le sommet et le corps (couches). Continental utilise des maté­riaux à faible hystérésis avec une tech­nologie de traitement de pointe afin de réduire la résistance au roulement.

 

Cooper

Cooper s’efforce continuellement de dévelop­per et de produire des pneus qui dépassent les attentes des acheteurs de pneus UHP. La recherche et le développement ainsi que les essais permettent à Cooper de réagir rapide­ment aux évolutions du marché, y compris à celles qui touchent les pneus UHP.

Le fabricant analyse l’empreinte écolo­gique tout au long du cycle de vie du pneu; de l’approvisionnement en matières pre­mières, à l’élimination en passant par la fabrication et l’utilisation. Il s’efforce aussi de responsabiliser le client en prodiguant de bons conseils pour l’entretien et l’utili­sation des pneus.

En matière de fabrication, Cooper a intro­duit un produit efficace en regard de l’effi­cacité énergétique qu’il appelle GFE. Le GFE présente une technologie innovante dans la bande de roulement grâce à un composé de silice unique, marié à un polymère spécial pour fournir une faible résistance au rou­lement, une adhérence exceptionnelle sur chaussée mouillée et une durabilité accrue. Ces efforts réduiraient la consommation de carburant d’environ 3 %.

 

GITI

Être vert peut également se manifester différemment. Par exemple, chez GITI, grâce aux efforts des propriétaires et du directeur général, plusieurs efforts visant à préserver la Terre sont mis de l’avant à l’échelle planétaire. Par exemple, un projet vise à garder plus d’un million d’acres de forêt tropicale intacte afin de préserver les habitats de centaines d’espèces animales.

Les méthodes de production et les com­posants sont analysés pour être aussi écologiques que possible. On s’efforce de produire des pneus offrant moins de résistance au roulement dans chacune des lignes de produits, y compris les pneus UHP, tout en préservant la qualité et la per­formance (adhérence et comportement).

 

Goodyear

Chez Goodyear, on considère que la clien­tèle des pneus UHP s’intéresse plus à l’adhérence et aux réactions de la direc­tion qu’à l’efficacité énergétique. Elle prête donc l’oreille à la demande avant tout. Mais, sur le plan de la fabrication, Goodyear a toujours été reconnue pour ses efforts environnementaux. Cela comprend la disparition presque totale, depuis 2008, des déchets de fabrication envoyés vers les sites d’enfouissement, la conversion de ses usines à la fabrication sans solvants et la réduction de la consommation d’eau et d’énergie de ses usines.

 

Hankook

De son côté, le fabricant coréen Hankook se concentre également sur des composés à haut rendement énergétique ainsi que sur les pneus à roulage à plat, considérant qu’il contribue ainsi à fournir un produit qui permet de fabriquer et de vendre moins de pneus et d’épargner un peu l’environnement.

 

Hercules

Chez Hercules, on comprend qu’il y a une plus grande poussée de l’industrie vers les pneus UHP verts, mais on considère que ce n’est pas un segment clé des produits Hercules en ce moment.

Le VezdaEco est actuellement offert dans plus de 20 dimensions dans les cotes de vitesse H et V. On sait que l’industrie semble tendre vers les indices de vitesse plus élevés S et T.

Actuellement, le fabricant ne voit pas la nécessité de compter sur un pneu d’ultra haute performance de course écologique, mais on garde l’oeil ouvert pour voir ce que les gens de marketing ont dans leur sac…

 

Kumho

Pour Kumho, c’est simple : le vert est dé­sormais intégré dans chaque pneu de nou­velle génération, y compris les UHP. Les nouvelles technologies vont faire naître de nouvelles façons d’obtenir plus de per­formance d’un pneu et de lui ajouter des qualités écologiques, selon Kumho.

 

Michelin

Michelin s’est engagée depuis longtemps à fournir des pneus à haut rendement énergé­tique. C’est en 1992 qu’on lançait les pneus à économie d’énergie avec une bande de roulement contenant de la silice comme substitut partiel pour le noir de carbone afin de réduire la résistance au roulement. Cette innovation a permis une réduction significa­tive de l’énergie nécessaire pour maintenir le véhicule en mouvement, ce qui permet une réduction significative de la consomma­tion de carburant.

L’exemple le plus récent d’un pneu Michelin d’ultra haute performance qui bénéficie des percées technologiques touchant l’efficacité énergétique est le A/S3 Pilot Sport.

 

Pirelli

Pirelli travaille quant à elle en étroite collaboration avec les constructeurs auto­mobiles dans le développement des pneus UHP verts, non seulement au chapitre de la réduction de la consommation de car­burant, mais également à celui des pro­cessus de fabrication et des matériaux.

Le fabricant italien est très actif dans la re­cherche et le développement de gommes pour pneus HP et UHP qui permettront de réduire la résistance au roulement et la consommation d’essence.

 

Yokohama

Pour Yokohama qui, souvenons-nous, avait été à l’avant-garde en intégrant l’huile de pelure d’orange dans la com­position de ses pneus, le défi consiste plus que jamais à fabriquer le pneu qui diminuera la consommation moyenne de carburant tout en gardant ses qualités d’adhérence sur sol mouillé et en ayant une bonne durée de vie.

Pour le fabricant japonais, la faible résis­tance au roulement et la consommation de carburant vont continuer de prendre de l’importance pour toutes les catégories de pneus, y compris celle des pneus UHP.

Paratagez-le !