Pneus quatre saisons : l’arrivée d’une nouvelle génération de produits

Le pneu quatre saisons HA31, de Kumho Tire (Photo: Kumho)

Le pneu quatre saisons HA31, de Kumho Tire (Photo: Kumho)

Voilà maintenant plus de sept ans que les pneus quatre saisons ne sont plus tolérés sur les routes du Québec durant l’hiver. Or, depuis quelque temps, certains fabricants de pneus ont commencé à offrir aux consommateurs des pneus quatre saisons qui sont homologuées pour la période hivernale, même au Québec.

En fait, depuis le 1er septembre 2014, les automobilistes québécois doivent, entre le 15 décembre et le 15 mars de chaque année, chausser leur véhicule de pneus arborant un pictogramme figurant une montagne et un flocon de neige (3PMSF : three pikes mountain snowflake). Ceux-ci doivent donc répondre aux exigences de performance minimales fixées par Transport Canada en matière de traction sur neige.

Pour répondre à ces exigences, les pneus font l’objet de tests de traction sur neige moyennement damée avec une charge d’essai. Pour obtenir la désignation 3PMSF, le pneu doit atteindre un indice de traction d’au moins 10 % supérieur à celui obtenu par un pneu radial de référence standard de l’industrie. Le pneu qui réussit le test de traction sur neige peut arborer le logo 3PMSF.

Nouvelle génération de pneus

Les nouvelles revendications du ministère des Transports du Québec (MTQ) ont donc amené les manufacturiers à travailler sur le développement de pneumatiques pouvant porter le logo 3PMSF tout en étant capable de rouler dans des conditions estivales. Jonathan D. Thomas, directeur de la production chez Cooper Tire, mentionne que les changements imposés par le gouvernement du Québec ont grandement influencé la conception d’une nouvelle génération de pneus quatre saisons. « Nous avons principalement créé le pneu A/TW pour les automobilistes québécois, bien que d’autres marchés canadiens comme l’Alberta et la Saskatchewan optent de plus en plus pour ce genre de produit. »

« Les pneus quatre saisons permettent non seulement une économie d’argent, mais aussi un gain en temps pour les consommateurs québécois. »

Jonathan D. Thomas, directeur de la production, Cooper Tire

Le pneu quatre saisons Discoverer A/TW, de Cooper Tire (Photo: Cooper)

Le pneu quatre saisons Discoverer A/TW, de Cooper Tire (Photo: Cooper)

De nombreux bénéfices

Les bénéfices de ces nouveaux pneus quatre saisons sont tout de même considérables pour les consommateurs. « Le principal avantage, c’est que les gens n’ont plus besoin de changer leurs pneus deux fois par année », souligne Deejay Lee, responsable des comptes nationaux pour Kumho Tire Canada. « En plus des économies réalisées sur l’achat d’un deuxième ensemble de pneus, les consommateurs n’ont plus à se rendre deux fois l’an chez leurs garagistes pour faire changer leurs pneumatiques. À tout cela, on peut aussi ajouter le fait qu’il n’est plus nécessaire d’entreposer ses pneus d’été ou d’hiver. »

Quel avenir ?

Bien entendu, des pneus quatre saisons n’offriront pas le même roulement qu’un pneu d’été, ceux-ci étant plus bruyants sur la route. Les représentants de chez Cooper Tire et Kumho affirment cependant que leurs produits respectifs sont plus silencieux que leurs anciennes générations de pneus quatre saisons. Il ne reste plus maintenant à voir de quelle façon l’arrivée de ces nouveaux produits affectera le marché des détaillants et installateurs de pneus au Québec, lui qui a déjà connu une grande métamorphose depuis 2008.

Paratagez-le !